Stéphane Césari et Raphaël Charlier, Partners, Deloitte PDF Print
Posted by CFO World   
vendredi, 20 janvier 2012
interview_deloitte.jpg"Le statut de PSF est un gage de qualité et un label de crédibilité. Cela donne clairement aux entités qui le portent un avantage compétitif" Stéphane Césari, FSP industry leader partner audit & advisory et Raphaël Charlier, Partner Audit

Dans le contexte de crise que nous traversons, comment le secteur des PSF se porte-t-il ?


Le secteur des PSF est très diversifié et multiforme. Nous pouvons dire qu’il a, de manière générale, bien surmonté la crise.
En effet, la croissance des PSF est continue ; tant en ce qui concerne l’emploi que l’activité. Depuis 1995, on compte quatre fois plus d’emplois couverts par les PSF et huit fois plus d’entités. Depuis la crise économique en 2008, le secteur des PSF a affiché une croissance continue de près de 50% en termes d’entités existantes (plus de 320 actuellement) et de 25% en termes d’emplois (plus de 14.200).

S’il est vrai que certains ont souffert de mauvais résultats, le secteur reste profitable. Cependant, l’un des défis majeurs que rencontrent ces sociétés en cette période de crise est la maîtrise des coûts.

Les principales activités qu’exercent les PSF, à savoir celles liées au private banking ou aux fonds d’investissement ont chacune résisté à la crise, ce qui a également profité aux PSF de support.

Malgré la crise, le Luxembourg est resté très attractif, grâce à sa renommée de stabilité par rapport au reste de l’Europe, mais également grâce à son environnement juridique, humain et technique, propice au développement de ce secteur.

Nous avons récemment effectué une analyse microéconomique et macroéconomique du marché des PSF au Luxembourg, que l’on peut d’ailleurs retrouver dans notre brochure « Panorama et perspectives 2011 d’un secteur en forte croissance ». Pour aller encore plus loin, nous avons également mis à disposition des PSF un vademecum, véritable outil de travail pour les PSF couvrant les aspects essentiels du cadre législatif et réglementaire, ainsi que de l’environnement fiscal.
A travers ces travaux de recherche, nous souhaitons contribuer au développement du secteur.

Quelles garanties apporte le statut de PSF ? En quoi peut-il contribuer à l’attractivité du Luxembourg ?

Le statut de PSF est un gage de qualité et un label de crédibilité. Cela donne clairement aux entités qui le portent un avantage compétitif. 
Les entreprises d’investissement au Luxembourg ont certains atouts par rapport à celles des autres pays : elles bénéficient de compétences techniques, linguistiques et des autres avantages que leur offre le Luxembourg, comme notamment une large gamme de produits financiers adaptés (tels que les SIF, SICAR, SPF et autres projets toujours en cours comme les Trusts et les fondations). En sus, le passeport européen leur permet de gérer leurs actifs dans toute l’UE, ce que certains pays, comme la Suisse, ne peuvent pas faire.

Pour les PSF spécialisés et les PSF de support, le label PSF est unique en Europe et leur donne une crédibilité en matière de gouvernance d’entreprises.

Un grand nombre d’associations fédèrent les PSF, notamment l’ALPP, l’ALFI, l’association de PSF de support, L.A.F.O et d’autres encore. Une réflexion a été entamée pour faciliter une plus grande coordination entre ces différentes associations, qui selon nous apporterait de la visibilité aux PSF au Luxembourg mais également vis-à-vis de l’extérieur.

Les PSF bénéficient également d’un climat favorable tant au niveau législatif que fiscal. Même si la CSSF les supervise,  elle n’a jamais été un frein au développement ; elle a une vue pragmatique et accompagne la croissance du secteur au Luxembourg.

Quels sont les grands changements auxquels se préparent aujourd’hui les PSF ?

Il y a en fait deux grands changements qui se profilent : conjoncturels d’une part, la crise économique ayant changé la donne, et structurels d'autre part, nécessaires pour faire face aux contraintes règlementaires telles qu’UCITS IV et V, MiFID I et II, T2S, FATCA, AIFMD.

Ceci implique alors des besoins d'évolutions opérationnelles. Mais le Luxembourg est mieux préparé que d’autres pays et a toujours été pionnier dans l’implémentation de ces changements, profitant des mouvements réglementaires pour augmenter l’attractivité du secteur au Luxembourg.

En effet, il n’y a jamais eu autant de modifications réglementaires dans le secteur financier ces dernières années. Bien souvent vues comme des contraintes, car les adaptations sont coûteuses (organisation, service IT…), elles sont avant tout une opportunité pour le secteur à Luxembourg. 

Comment voyez-vous évoluer le secteur dans les prochaines années ?

Nous sommes optimistes. Tenant compte de la crédibilité qu’a construite ce secteur ces dernières années et de l’adaptabilité dont il a fait preuve malgré la crise, nous sommes persuadés que la croissance sera toujours  au rendez-vous.
 

 
< Prev   Next >

Who's Who

Gaetan Deveau
DECATHLON Group...
France
Nicolas Pigeon
Axalta Coating Syste...
Luxembourg
Chantal Francois
BDO
Luxembourg
Paul Leinders
Tralux Construction
Luxembourg
Marion De Seroux
Deloitte Audit S.à r...
Luxembourg

Jobs temp

Offre de stage :...
Bertrange, Luxembour...
Assistant Market...
Bertrange, Luxembour...

Expert's opinion

Stress test Cela fait 5 ans que les bourses montent pratiquement sans interruption. Début octobre, les marchés ont étés sérieusement chahutés. Le MSCI World en Euro perd 4.17%, l’Eurostoxx50 perd 6.05% et le S&P500 (…)Read more...